Henri Sié : un Artiste Complet Galerie Henri SIE, St Tropez

S A I N T - T R O P E Z

( 1 / 4 )

Photo d'identité de l'Artiste peintre Henri Sié Signature de l'Artiste peintre Henri Sié

BIOGRAPHIE : (bas de page)

  1. Présentation.
  2. Frédéric Vitoux, de l'Académie française.
  3. Henri Sié, Chanteur Lyrique.
  4. Henri Sié a Complete Atrist.
  5. Henri SIE. Des artisans aux mains d'OR (Les productions du LYS. youtube.com)

Homme du sud, né à Toulouse en 1936 où il poursuivra ses études aux

Beaux-arts, Henri Sié découvre Saint-Tropez dans les années 70.
La lumière, les couleurs de la Provence le séduisent et l'enchantent. Tombé sous le charme du vieux village, il ouvre sa galerie au pied du clocher en 1987.
La même année, la commission de la culture choisira un tableau de lui, qui fait partie du patrimoine communal de Saint Tropez.

Passionné depuis toujours par la peinture et la musique il expose au salon

des indépendants à Paris et se découvre à 28 ans une voix de baryton lyrique.
II travaille sa voix avec la grande chanteuse wagnérienne Germaine Lubin et le mélodiste Pierre Bernac, remporte le concours des voix d'or ainsi que plusieurs concours internationaux.
Il chante les rôles titres de baryton: Les Noces de Figaro, Don Juan, Carmen, Faust, La Bohême, Manon, etc.
sous la direction des chefs les plus prestigieux, R. Kubelik, Prévitalli, Plasson, dans les grands théâtres internationaux de Munich, Rome, Lisbonne, La Haye, Amsterdam, Le Vatican (avec la Ste Cécile), Théâtre Royal de Versailles.
II chante aussi dans tes cathédrales et les récitals avec son ami le grand pianiste
Yury Boukoff.

En peinture, les préférences d'Henri Sié vont à Cézanne, Van Gogh,

Carlo Carra, Morandi et surtout le magnifique peintre Marko qui vécut à Saint-Tropez et avec qui il fut très lié à la fin de la vie de celui-ci.
C'est lui qui l'encouragera à peindre avec ferveur sans se soucier des modes.
Sociétaire de l'association des peintres de Saint-Tropez, Henri Sié expose dans de nombreux pays, Japon, U.S.A., Allemagne où il compte de nombreux collectionneurs.
Il rentre au Bénéziten 1999.
J'ai - dit-il - besoin de trouver dans la musique et la peinture un refuge, un
défi aussi, que rien dans la réalité ne peut remplacer

Ses oeuvres percutantes allient la force, la couleur, le contraste et la lumière.

Sa peinture nous livre plus qu'une impression, c'est l'expression même du paysage par la force et la puissance de son architecture qui laisse éclater les rouges, les ocres, les jaunes, les bleus et les violets comme des notes de musique bien appuyées.
La peinture d'Henri Sié nous parle de sa musique et ses toiles témoignent de toute la vivacité, la légèreté et la poésie de cette musique qui l'habite.

Frédéric Vitoux, de l'Académie française : Henri SIE ... (suite) ( 2 /4)

Extrait du Bénézit (1999):

Né en 1936 à Toulouse ( Haute-Garonne ). XXème siècle.
Français.
Peintre de Paysages.
Il fut élève de l'Ecole des Beaux-arts de Toulouse.
Il vint travailler à Paris comme maquettiste.
A l'âge de vingt-huit ans, il devint chanteur d'opéra et de concert.
Il s'est fixé à Saint-Tropez, y ouvrant sa propre galerie d'art.
Il participe au Salon des Indépendants à Paris, et à divers groupements dans la région.
Il brosse vigoureusement des paysages du Midi, hauts en couleurs.

Haut de page

Henri Sié parle de lui :


Né à Toulouse en 1936, Henri Sié poursuit des études aux Beaux-Arts et

parallèlement à la peinture il se passionne pour le chant lyrique.
De sa voix de baryton, il remporte de nombreux concours internationaux qui lui ouvrent les portes des plus prestigieux théâtres européens, et chante alors les rôles titres tels que "Don juan", "Les noces de Figaro", "Carmen", "Faust" ... et donne de nombreux concerts avec son ami le grand pianiste Yury Boukoff aujourd'hui disparu.

Mais la passion de la peinture reste bien ancrée en lui.

Après son Sud-Ouest natal, Henri Sié tombe sous le charme des couleurs de la Provence qui vont rejaillir sur ses toiles. En 1987, il ouvre sa galerie à Saint-Tropez dans le vieux village au pied du clocher.
A l'instar d'artistes comme Signac, Matisse et bien d'autres il est séduit parla beauté de cette région, aussi n'aura-t-il de cesse de la magnifier par la peinture et une explosion de couleurs.


- Qu'est ce qui vous a conduit à devenir peintre ?


Peut-être est-ce lié à mon enfance et aux merveilleux paysages de mon cher Sud-Ouest que je parcourais alors.

J'ai donc voulu déjà fixer par la peinture et le dessin, les émotions que ces paysages me procuraient alors.
La suite logique fut l'école des Beaux-Arts de Toulouse, ce qui m'a permis de me diriger et d'aimer encore plus cette voie artistique.
L'autre passion, l'art lyrique a pris une direction parallèle, sans que je ne cesse de peindre et de dessiner.
Le chant lyrique n'est pas facile: il fallait, je pense, en avoir les moyens pour chanter les premiers rôles ... il parait que c'était le cas me concernant.

J'ai toujours pensé que la musique et la peinture pouvaient se compléter

harmonieusement. Le chant, l'art musical peuvent autant émouvoir dans un opéra, dans une mélodie, dans une symphonie qu'un tableau aux couleurs subtiles, douces ou fortes, exprimant ses douceurs, ses contrastes ou sa fulgurance.

Cette double condition a toujours été indissociable et m'a permis, peut-être,

de mieux me connaître et d'appréhender des aspects de l'art que j'aurais pu ignorer.


- Vous êtes un peintre figuratif, n'avez-vous jamais été tenté par l'art abstrait ?


J'aime beaucoup la peinture abstraite et beaucoup de peintres de cette tendance :

Van Velde, Soulages, De Staël et plus près de moi mes amis Alain Suby et Joaquin Ferrer.
Les facettes de cet art sont multiples. A notre époque il est toutefois de bon ton de ne s'étonner de rien ... Chacun est libre de s'exprimer comme il l'entend et c'est très bien. On peut tout de-même, parfois rester interloqué par certains "phénomènes picturaux", que l'on peut, aujourd'hui, voir sans trop comprendre leurs finalités.

Je préfère pour le moment, rester en accord avec moi-même et je suis heureux de

pouvoir découvrir dans notre belle Provence des sensations, des sentiments de créations qui m'animent.


- Où avez-vous exposé ?


J'ai exposé en Amérique, au Japon, en Allemagne, à Paris ... Ayant, depuis plus de 20 ans, une galerie à Saint-Tropez, il m'est difficile pour le moment de pouvoir fournir d'autres galeries au détriment de ma propre galerie.



Page suivante ( 3 / 4 )

Télécharger le texte au format :   

Word      ou      Adobe Reader

Haut de page